Voyage en Saxe-Anhalt et Thuringe

VOYAGE DES COURS D’ALLEMAND en  SAXE-ANHALT et THURINGE

AVRIL 2017

groupe pour blog

Mercredi 19 avril

Partis avant l’aube de Grenoble, nous avons atterri à Berlin en fin de matinée mais…sans nos bagages !

Nous avons donc décidé d’attendre leur retour probable  en fin d’après-midi, repoussant notre départ pour Halle.

Ce contre temps  n’a entamé en rien la bonne humeur des participants, nous donnant l’occasion de faire un tour de bus de Berlin, commenté par notre guide Julien, et de passer un agréable moment sur la Potsdamer Platz ou dans ses restaurants.

Berlin Ptsdamer Platz comp

En fin d’après-midi, nous avons pu partir  avec nos bagages enfin récupérés, pour Halle an der Saale, une des villes jumelles de Grenoble.

Voici le récit de ce voyage par Madeleine, Patrick, Marie-Christine, Paulette, Josette, Sylvie et Brigitte.

 Jeudi 20 avril

Difficile de résumer en quelques lignes la visite de la ville de Halle an der Saale qui a été notre première étape du voyage en Saxe Anhalt. Au centre de la place du marché trône fièrement la statue du compositeur Georg Friedrich Haendel dont nous sommes allés voir bien entendu la maison qu’il occupait enfant. Dans chaque pièce nous pouvions écouter les commentaires sur sa vie, son œuvre, ses voyages en Europe. Nous avons été impressionnés par la richesse en instruments de musique présentés dans le musée adjacent: violons, cors, clavecins, orgues…

1-Halle-Georg Friedrich Haendel Haus comp

Après un rapide tour de l’ancien château fort/ Renaissance de Moritzburg, nous avons visité l’intérieur de la « Cathédrale », ancienne église dominicaine, présentant une chaire très richement décorée associant bible et philosophie grecque. L’extérieur de l’église est surprenant avec ses frontons blancs un peu orientaux sur les toits.

2 Halle chaire comp

Non loin de la Rote Turm (en fait grise) se dresse l’église du marché avec curieusement 4 tours, dont deux reliées par une galerie. Mais le plus bel objet d’art, c’est le remarquable retable de La Vierge et l’enfant, œuvre de l’atelier du peintre Cranach (1529). Dommage que l’on ne puisse pas admirer tous les volets du retable. Autre curiosité : le masque mortuaire de Martin Luther exposé dans une pièce. Après un rapide coup d’œil sur la chaire où avait prêché Martin Luther, nous reprenons la route pour Weimar en quête de nouvelles et passionnantes découvertes.

IMG_7131 comp

Vendredi 21 Avril 2017

La visite de l’Université du Bauhaus était au programme du Vendredi matin.

Initialement, Henry Van de Velde en 1901 fonda l’Institut des Arts Décoratifs et Appliqués. Le bâtiment réutilise les structures métalliques industrielles aux larges fenêtres. Walter Gropius en reprit la direction en 1919 et créa le « Bauhaus », mouvement architectural qui visait à supprimer la distinction entre Art et Artisanat. Ce mouvement cherche à utiliser des formes simples comme le cube, ainsi que des couleurs primaires comme le jaune, le bleu et le rouge. Un bel exemple en est donné par le bureau même de Walter Gropius que nous visitons  Chaise, canapé et bureau sont créés pour que la « Fonction prime sur la Forme » selon le manifeste du mouvement. La visite du bâtiment des Ateliers des Arts Décoratifs, situé en face, complète la démonstration avec des œuvres d’artistes qui rejoignirent le mouvement comme, Kandinsky et Marcel Breuer.

musée Bauhaus comp

Pour élargir ce thème, nous partons ensuite visiter le Musée du Bauhaus, face au célèbre et historique Théâtre de Weimar. Ce musée présente des objets de la vie quotidienne tels, des chaises tubulaires, de la vaisselle ou des jeux pour enfants, d’une grande modernité. L’utilisation des méthodes de fabrication industrielles pour créer des objets en série accessibles au plus grand nombre, donne à ce mouvement un caractère social et politique. Avec la montée du Nazisme, le Bauhaus émigrera en 1925 à Dessau. Ce thème sera donc repris le lundi suivant avec la visite de l’Ecole du Bauhaus et des Maisons des Maîtres.

2-Weimar Bibliothèque Anna Amalia comp

Elle fut fondée en 1761, par la Duchesse Anna Amalia, épouse du duc de Saxe Weimar Eisenach, dont le fils fût le mécène et l’ami de Goethe. Elle chargea l’architecte d’état de transformer le  « petit château français  » de 3 étages, de style renaissance, en une bibliothèque dont Goethe fut le directeur entre 1797 et 1832.
La bibliothèque, de style rococo, compte 3 étages. Entre un trésor de 900 000 volumes et les œuvres d’art, on se sent reporté à l’époque classique de Weimar ! Les collections les plus importantes sont celles de la littérature primaire et secondaire du rationalisme, du classicisme et du romantisme allemand.
Et pour rester dans l’esprit de cette admirable lieu où s’offrent un très beau buste de Schiller, et celui, très imposant de Goethe, allons les retrouver chez eux, dans leur nobles demeures !

FRIEDRICH SCHILLER tout d’abord !

Il emménagea dans cette maison en 1802 et  y demeura jusqu’en 1805, année de sa mort. Elle est située sur l’Esplanade de Weimar. Cet édifice baroque tardif date de 1777. L’aménagement des pièces est assez modeste. La famille, de petite bourgeoisie, habitait l’étage supérieur. Les meubles ne sont hélas plus ceux de l’époque, mais des copies ont été rapportées. C’est une source d’émotion de voir la mansarde où travaillait le poète, et où il a composé « La fiancée de Messine » et Guillaume Tell « . Malade,  Schiller n’y habita que 3 ans et y mourut, non sans avoir profité de la proximité de son ami Goethe, qui habitait non loin de lui.

C’est donc la maison de ce grand écrivain et humaniste que nous allons visiter maintenant.

3 Weimar maison Goethe comp

Située sur la place de l’avant-ville, ce grand édifice baroque fut construit en 1709. Goethe y emménagea en 1782.
A cette époque, il était conseiller privé, commissaire des mines, savant et …poète !
Cette maison lui fut offerte par le duc Charles-Auguste à titre d’héritage et de propriété.
Ce bâtiment devint le foyer culturel de l’Europe. Tout y est resté intact, comme s’il allait rentrer dans l’instant ! Nous pouvons y admirer ses collections de vaisselle, objets d’art, de  livres et objets scientifiques. Il collectionnait tous ces objets afin de parfaire sa culture.
Les différentes pièces nous permettent de mieux appréhender sa personnalité universelle. Sa chambre de travail ou les salles représentatives. L’ensemble est empreint de noblesse, de grandeur et aussi d’intimité !

Nulle  envie de partir !  Envie d’attendre son retour pour converser avec lui ! Il faut cependant se quitter, à regret !

Samedi 22 avril 2017

La journée est consacrée à la visite d’Eisenach , au coeur de la Thuringe , ville inscrite au patrimoine mondial de l’ UNESCO  pour toutes les richesses qu’elle abrite . Martin Luther y a traduit le Nouveau Testament, Wagner s’en est inspiré pour son opéra  » Tannhäuser  » et Jean Sébastien Bach y est né .

Photo 1

Après un tour de la ville nous visitons la magnifique maison à colombages  où Martin Luther vécut durant sa scolarité de 1492 à 1501

La visite de la maison où  Jean Sébastien Bach est né en 1685, est  pour moi le plus beau moment de la journée et le plus émouvant du voyage Dans une pièce meublée de divers instruments de musique, notre guide allemand interprète divers morceaux aux sonorités différentes et d’une beauté bouleversante . C’est un des temps forts du voyage.

Photo 2

L’après-midi est consacré à la visite du château de la Wartburg , un assemblage de constructions de différentes époques . C’est là que Martin Luther,  condamné par l’ Empire , trouva refuge et traduisit le Nouveau Testament  puis la Bible .

Photo 3

Dimanche 23 avril 2017

La journée commence par la visite de Gotha, capitale des Ducs de Saxe, de 1640 à 1918. La ville est dominée par le château de Friedenstein qui fut leur résidence.

  SchloflhofFriedenstein est le plus grand château allemand du 17ème siècle Il est entouré de fortifications où fut aménagé un des premiers jardins à l’anglaise d’Allemagne. Le Musée du château est l’un des points d’intérêt majeur de la visite avec les nombreuses oeuvres du sculpteur Jean Antoine Houdon Un tableau est particulièrement remarquable par son côté insolite à l’époque, sa délicatesse et la pudeur touchante des personnages  :  » Les amants de Gotha « 

couple

 Un arrêt à Erfurt nous permet de visiter la cathédrale  et les belles maisons  moyenâgeuses à colombages de la ville, avant de retourner à Weimar.

Lundi 24 avril

La cathédrale de Naumburg

L’ancienne cathédrale Sts Pierre et Paul de Naumburg, actuellement église luthérienne depuis 1542 a l’originalité d’avoir deux chœurs surmontés chacun de deux tours, un chœur roman tardif et un chœur gothique. A l’intérieur se trouvent deux jubés, survivance très rare après la Réforme qui a supprimé tout obstacle entre le prêcheur et l’assistance. Mais c’est ici une survivance heureuse car le jubé ouest porte une suite de bas-reliefs représentant la Passion du Christ, chef d’œuvre très vivant et réaliste du Maître de Naumburg. On lui doit également des statues des fondateurs de la cathédrale dont celle de la belle Uta. Ce Maître de Naumburg, architecte et sculpteur, resté anonyme, d’origine picarde est d’ailleurs intervenu aussi dans plusieurs cathédrales françaises, Strasbourg, Noyon, Reims, Metz etc. ce qui confirme qu’au moyen-âge nos ancêtres n’hésitaient pas non plus à parcourir des kilomètres

Dessau – Visite du bâtiment du Bauhaus

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre visite se déroule après celle que nous avions faite des bâtiments initiaux de l’Ecole du Bauhaus à Weimar. Julien, notre guide, nous avait alors abondamment expliqué les principes, l’évolution et les réalisations du Bauhaus.

En 1924, la ville de Weimar ayant retiré son soutien financier à l’école du Bauhaus dont les idées d’avant-garde étaient mal reçues, les dirigeants du Bauhaus, dont Walter Gropius,  choisirent  Dessau pour implanter l’école et poursuivre leurs activités créatrices et d’enseignement.

Dès 1925, parallèlement  à la reprise des activités, est construit un nouveau bâtiment, résolument moderne, appliquant tous les principes théoriques prônés par l’école :

Une construction dont la structure, très dépouillée, en béton et métal est habillée de verre, avec une articulation permettant la communication entre les différentes ailes du bâtiment (école, ateliers, théâtre et cantine) au moyen d’un « pont ».

Tout est conçu pour que le regard ne soit pas arrêté et puisse traverser les différents espaces.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au fil du temps les concepts du Bauhaus ont par ailleurs évolué, la priorité donnée antérieurement à Art et Artisanat est à Dessau remplacée par Art et Technique.

La technique, la fonction de l’objet et la possibilité de le produire en série deviennent prioritaires.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En 1932, avec l’arrivée des national-socialistes au pouvoir à Dessau, l’école doit fermer ses portes.

Les bâtiments furent très endommagés durant la guerre. Le bâtiment que nous pouvons voir aujourd’hui est le résultat d’un travail de restauration entrepris dans les années soixante-dix par la RDA qui avait pris conscience de l’importance du Bauhaus.

Les Meisterhäuser de Dessau

A proximité de l’Ecole du Bauhaus, Walter Gropius a construit 4 maisons pour les professeurs. Fondées sur les principes de fonctionnalité, sur la base de l’utilisation du cube, ces maisons d’une étonnante modernité étaient comme une vitrine pour les idées du Bauhaus. La maison qu’ont habitée Wladimir Kandinski et Paul Klee peut se visiter. Après avoir été quelque peu « améliorée » après le départ du Bauhaus pour Berlin en 1932 elle a depuis peu retrouvé ses caractéristiques, ses formes et ses couleurs d’origine. Quelques photos évoquent  l’époque où ces grands artistes y travaillaient et y vivaient.

Le 7 mars 1945 le bombardement qui a détruit la ville de Dessau n’a pas épargné la maison de W. Gropius et celle de Moholy-Nagy qui ont été rasées. Dans les années 50 une maison traditionnelle a même été construite sur l’emplacement de celle de Gropius. A partir de 2014 les deux maisons ont été réintégrées dans l’ensemble des Meisterhäuser par des constructions qui en gardent l’esprit sans être une reconstitution.

Bauhaus 4 Meisterhaus

Mardi 25 avril 2017 – WITTENBERG

Notre voyage s’achève là où il aurait dû commencer si nos bagages nous avaient suivis !…

La ville de Wittenberg située en Saxe-Anhalt au bord de la rivière Elbe a une population d’environ 50 000 habitants. Elle a été le siège de l’électorat de Saxe tenu par les Ducs de Saxe-Wittenberg.

Photo 1

Wittenberg est célèbre pour ses liens étroits avec Martin Luther et la réforme protestante du XVIème siècle. Martin Luther y enseigna dès 1512 et y fut prédicateur. C’est ici, sur la porte de l’église du château, « Schlosskirche », que Martin Luther afficha en 1517 ses 95 thèses contre le commerce des indulgences.

La dernière habitation de Martin Luther et celle de son disciple Philip Melanchton se trouvent dans cette église.

C’est également  dans cette église que se trouve le tombeau du maître de la réforme.

Photo 2

« Stadtkirche St Marien »

Dans cette église se trouve le célèbre retable du peintre Lucas Cranach, proche ami de Luther, peint en 1547.

Photo 3

La prédelle montre Luther en train de prêcher à une petite assemblée, parmi laquelle se trouvent sa femme Katharina Von Bora et quelques-uns de leurs enfants.

Le panneau central du retable montre Jésus en train de présider la Cène.

Ces monuments commémoratifs de Luther ont été reconnus Monuments du Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1996.

Nous quittons Wittenberg en début d’après-midi pour l’aéroport de Berlin Tegel après un beau et intense voyage qui nous a permis d’élargir notre connaissance de l’Allemagne.

Merci Aleth Mignot et Julien Lehmann !

Photo 4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s