Les étudiants voyagent

Mis en ligne  le 15 octobre 2016


Los « mochileros » à la découverte de la Colombie

(Surtout n’oubliez pas de cliquez sur les photos pour les agrandir)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce voyage a été initié par Ligia Martins professeur d’espagnol et organisé avec l’agence de voyage « Aux quatre coins du monde ». Le lancement du voyage n’a pas été facile : la réputation de ce pays longtemps soumis à la violence, avec une guérilla active depuis 50 ans menée par les FARC et aussi cette année l’irruption du moustique « Zika » n’ont pas incité beaucoup de « mochileros » à s’engager dans l’aventure.

1-mapa-colombia-com

Cependant le 23 juin, nous sommes envolés pour Bogotá en passant par Madrid. Notre première surprise en arrivant fut d’être accueillis par Mathilde notre guide « colombien », en fait une jeune française qui vit et travaille en Colombie depuis 3 ans et que nous adopterons tout de suite.

2-p1020711comp

Nous nous sommes donc élancés à la découverte du pays. Nous avons d’abord séjourné à Bogotá, la capitale, puis nous sommes remontés vers le Nord en minibus le long de la cordillère orientale en passant par Zipaquirá et sa cathédrale de sel, Raquirá et ses céramiques, Villa Leyva, toutes des petites villes très colorées et au style colonial très marqué. Nous avons visité aussi « los Pozos azules », « el infiernito » de Monquira, site sacré des indiens Muiscas, des musées, des couvents, sans oublier Barichara, aux façades blanchies à la chaux et aux toits de brique rouge. Nous avons été conduits par des guides locaux très sympathiques et parlant en espagnol bien sûr.

3-img_7198comp

Medellín

Ensuite c’est en avion que nous avons quitté la cordillère orientale (~2600m) pour rejoindre Medellín (1500m), la seconde ville du pays que la plupart d’entre nous ont eu l’heureuse surprise de découvrir comme une ville moderne avec ses musées, ses places décorées de statues de Botero, ses transports, tramway, son métro câble Pomagalski … etc. Bien sûr nous avons aussi visité les alentours dont Guatapé…

4-img_4828comp

Sur le Peñon avec les petits colombiens

et son célèbre « Peñon » un monolithe de granit de 200 mètres de haut que nous avons grimpé à pied par un escalier de 740 marches et du sommet duquel nous avons eu une superbe vue sur le lac de « El Peñol ». L’après-midi, nous avons fait une petite croisière dansante sur le lac.

5-img_4962comp

Gatapé avec Mathilde

Dans une troisième partie du voyage, nous avons repris l’avion pour Cartagena sur la côte des Caraïbes où nous avons trouvé un tout autre climat, c’est à dire chaleur (~30° C) et humidité. Nous avons logé dans le centre historique de la ville que nous avons découvert le lendemain avec Willy notre guide colombien, professeur d’espagnol. Nous avons en particulier visité le formidable «castillo San Felipe Barajas » et le monastère du « cerro de La Popa » d’où nous avons eu une vue impressionnante sur la ville.

6-img_5539comp

Cartagena

Après avoir suivi la côte en passant par Barranquilla et Santa Marta avec la visite du musée dédié au « Libertador Bolivar », nous avons terminé notre voyage dans le parc de Tayrona où nous avons vécu une autre expérience en pleine nature et sur le bord de la mer des Caraïbes avec la découverte des descendants des « Taironas », les « koguis », la forêt tropicale et quelques-uns de ses animaux mais sans moustiques. Le point d’orgue a été un bain dans un lagon protégé des vagues du large appelé « la Piscina ».

Après ce petit aperçu de notre voyage, va suivre un joli diaporama que nous prépare José

Hasta pronto, ¡Qué lo pasen bien!

Los mochileros: Ligia, Paquita, José y Santiago

 

Mis en ligne le 22 juin 2016

El viaje Barcelona Zaragoza y los mochileros
A travers une vidéo que je viens de réaliser en puisant dans le « pot commun des photos» du groupe composé de Ligia Martins, Jeanne Allizon, José Beille, Elyane Brunet-Manquat, Monique Delaroue, Françoise Givord, Florence Lassere, Danièle Menthonnex, Jean-Jacques Menthonnex, Jacquie Niccolini-Darmet, Marie-Paule Robin et Uriana Vecchi.

C’est une autre façon de revivre et de faire découvrir ce voyage dont nous gardons des sensations fortes.

Photo 1

Vous verrez d’une part Barcelone, où nous avons marché sur les traces des architectes du modernisme catalan dont le point d’orgue est la « Sagrada Familia » de Gaudi.

Et d’autre part Saragosse, une ville lumière où il fait bon se promener dans les rues animées, au milieu de bâtiments chargés d’histoire et sur les rives d’un fleuve, « l’Ebro » aux merveilleux reflets.

https://youtu.be/zXCkX0ZDU6Y

Dans quelques temps vous pourrez voir la même vidéo en espagnol dans le blog « Sendas hispánicas » http://sendashispanicas.blogspot.fr/

Ce voyage, nous le devons à Ligia Martins qui, comme d’habitude a conduit son groupe avec beaucoup de professionnalisme, de dynamisme et d’enthousiasme.

José Beille

Director y realizador del cortometraje

Mis en ligne le 6 juin 2016

Nuestro viaje a Barcelona y Zaragoza

Après Madrid Salamanca l’année dernière, nous voici de nouveau repartis à la découverte de la langue et de la culture espagnole avec un voyage à Barcelone puis Saragosse, un voyage préparé par notre professeur, Ligia, et l’agence « Aux 4 coins du monde »; comme d’habitude le programme a été affiné avec la participation de « todos los mochileros » au travers de plusieurs réunions.

Photo 1

Barcelone est connue pour être une grande ville touristique. Nous serons logés dans des familles que nous ne verrons guère que le matin et le soir vu le temps agréable et la densité des visites réalisées. Ainsi successivement nous visiterons « las Casas Amatller » y Batllo ». Le lendemain nous enchainerons avec le « MACBA » (Museo de Arte Contemporáneo) et la « CaixaForum ». Celle-ci va se révéler une agréable surprise avec des expositions très bien agencées et en particulier « Los expresionistas…» où chacun d’entre nous va choisir le tableau qu’il emmènerait si on le lui offrait, pris en photographie devant l’œuvre cela fera l’objet d’un article en espagnol dans le blog « Sendas hispánicas ».

Photo 2

Ensuite l’incontournable « Sagrada familia » n’aura plus de secret pour nous, grâce à une guide aussi efficace que sympathique…

Photo 3

Sans oublier l’apparition de un « angelito »…

Photo 4

Tout comme « el Hospital de Santa Creu I San Pau »…

Photo 5

Visite que nous prolongerons en soirée pour échanger nos premières impressions « con una copa »…

Photo 6

En voyage « se sabe que el tiempo pasa volando », après être passé par la place Pi et la place Royale, le Musée Picasso, « el Palacio de la Música » et « el Palacio Guell » n’échapperons pas à notre soif de curiosité, et malgré ces nombreuses visites nous réussirons à aller jusqu’à la mer et marcher sur la plage pour profiter du ciel bleu et de la douceur de l’air…

Photo 7

Après cinq jours bien remplis, nous quittons « Barcelona y la Cataluña rumbo a Zaragoza en Aragón », 250 kms à l’ouest.

Photo 8

Sur le trajet nous nous arrêtons à Aiguamurcia pour visiter « el Real Monasterio de Santes…

Photo 9

Le lendemain nous partons à la découverte de Saragosse qui serait devenue la quatrième ville d’Espagne devant Séville. Située le long de l’Ebro, elle se révèle moins touristique que Barcelone et c’est peut-être ce qui fait son charme.

Photo 10

Nous visiterons « el Palacio de la Aljaferia » remarquable par son architecture mauresque…

Photo 11

qui abrite aussi aujourd’hui « las Cortes de Aragón » …

Photo 12

La CaixaForum (musée) créée par la Fondation de la banque du même nom, nous offre une superbe exposition « Les femmes de Rome »…

Photo 13

Ensuite nous découvrons le Musée Goya avant de nous offrir une pièce de théâtre « Un Ratico Más »  basada en el clásico de Miguel Delibes.

Photo 14

« Guinda sobre el pastel », el último día une guide passionnée, va nous faire découvrir le coeur de la ville et les principaux monuments: “la Catedral del Salvador (La Seo) y el Museo de Tapices, la Catedral-Basílica de Nuestra Señora de El Pilar ; maintenant nous savons pourquoi tant de jeunes filles s’appellent “Pilar”. Le soir une partie du groupe retourne voir une pièce de théâtre « GUERRA », dans le Théâtre municipal magnifiquement décoré et qui reprend les plans de la Scala de Milan…

Photo 15

Les autres vont goûter quelques tapas et profiter de l’animation nocturne de la ville…

Photo 16

Bien sûr ce n’est qu’un petit résumé de notre escapade et bientôt vous pourrez voir la suite « en castellano » dans le blog : http://sendashispanicas.blogspot.fr/

Hasta pronto

Los mochileros y la profesora Ligia

 

 

Mis en ligne le 19 mai 2016

VOYAGE DES COURS D’ALLEMAND EN FRANCONIE (NORD DE LA BAVIERE)

Du 18 au 24 avril, nous avons fait un voyage en car à la découverte du Nord de la Bavière. Voici les récits de Marie-Christine, Patrick, Daniel, Chantal, Alain et Josette.

1
ROTHENBURG OB DER TAUBER

Lundi 18 avril, nous sommes arrivés, en fin d’après-midi après un excellent voyage, dû à notre amical et compétent chauffeur, Thierry, à notre première étape : Rothenburg ob der Tauber, extrémité méridionale de la Route Romantique et étape sur la route de Compostelle.

Beau décor inaugural que cette adorable ville moyenâgeuse, bien protégée derrière ses remparts admirablement conservés !

L’Hôtel Tilman Riemenschneider nous a offert gîte et couvert dans un intérieur bavarois intime et chaleureux, grâce au bois de ses lambris, ses  poteries colorées et ses sources de lumière subtilement distillées !

Après un délicieux dîner, une  nuit bienfaisante, et un solide petit déjeuner, nous avions grande envie de découvrir notre accueillante cité !

Sous la « direction » de notre guide favori, Julien, nous avons effectué une visite de la ville,  radieuse en tous points. Le temps était splendide.

Nous avons parcouru les rues pavées, bordées de maisons à colombages aux coloris ocre, vert pâle, rose ou jaune !

Tout le long, des boutiques aux enseignes finement ouvragées, dont les coquettes vitrines présentent des produits artisanaux si tentants !

Des perspectives de clochers avec leurs imposantes horloges !

Une vaste Place de l’Hôtel de ville, avec l’ancienne Auberge des Notables, dont la très belle horloge de 1683, présente deux fenêtres qui s’ouvrent entre 11h et 15h, pour illustrer la légende du bourgmestre de Rothenburg, lequel, en 1631,sauva sa ville de la destruction en buvant 3 litres de vin d’un coup !

2

la place de l’Hôtel de Ville

Puis nous avons marché sur les remparts, le long du chemin de ronde couvert, ce qui nous a offert de jolies perspectives sur la ville, ses toits, ses clochers et ses tours rouges en briques emblèmes de la cité!

3
   dans la ville   

Ensuite, nous sommes allés à l’église paroissiale Saint-Jacob, où nous attendait le Retable du Saint-Sang, sculpté par Tilman Riemenschneider, dont le travail était en rupture avec l’art de l’époque !

Ce retable est une merveille ciselée en bois de tilleul, représentant La Cène. Il faut se laisser charmer par sa composition, par ses personnages, l’expression de leurs visages et le drapé de leurs chasubles !

4

Retable du « saint Sang »    

Pour avoir un second rendez-vous avec ce sculpteur, nous avons quitté la ville pour rejoindre CREGLINGEN, à quelques kilomètres de Rothenburg.

Là, nous attendait, dans l’église paroissiale du Saint-Seigneur, le Retable de l’Assomption de Marie. Si réaliste que nous sommes montés avec elle tout en haut du ciel !

Dans l’un des bas-reliefs entourant le retable, apparaît un petit homme au chapeau, à l’air très sérieux : Tilman Riemenschneider lui-même ! On comprend pourquoi, quand on découvre son  admirable travail !

6

Après avoir réellement savouré ces instants de foi et de beauté, nous nous sommes remis en route en direction de WÜRZBURG où nous attendaient de nouveaux trésors !

WÜRZBURG

Würzburg est une ville de Bavière en basse Franconie, elle est située sur les bords du fleuve MAIN, elle compte actuellement 125 000 habitants et environ 25 000 étudiants.

Elle est dominée à l’ouest par la forteresse de MARIENBERG (Mont St Marie), construite en 1201 sur une position dominante, elle était la résidence des princes évêques de 1253 à 1719, et la KÄPPELE (la petite chapelle) située au sommet d’un chemin de croix bordé de statues.

La ville possède de nombreux monuments, cathédrale, églises, pont, collégiale, et la prestigieuse RESIDENCE, château classé depuis 1981 au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le prince évêque JOHAN PHILIPP FRANZ de SCHÖNBORN fait construire un édifice ambitieux sous la direction de l’architecte BALTHASAR NEUMANN.

Le vestibule se compose d’un escalier monumental et d’une voûte autoportante de 600 M2, les peintures de JEAN BAPTISTE TIEPOLO représentent les 4 continents (4 découverts à l’époque).

1
L’escalier monumental

En 1720, ce palais devient la résidence des princes évêques en remplacement de MARIENBERG.

Sur les bords du MAIN, le soir, des centaines d’étudiants se retrouvent pour boire de la bière et du vin.

L’ALTE MAINBRÜCKE (vieux pont) est lui aussi un lieu de rassemblement où l’on peut déguster un vin blanc régional.

2

La forteresse de Marienberg

BAMBERG

Située au nord de Munich, sur les rives de la Regnitz, accrochée sur sept collines, Bamberg a su garder le charme d’une ville médiévale avec ses ruelles étroites et tortueuses, bordées de maisons à colombage.

En 1007, avec sa femme Cunégonde, Henri ll en fait sa capitale et fonde l’évêché de Bamberg. Une cathédrale de style roman est construite. Détruite par un incendie, elle est reconstruite en style gothique. Dans sa nef se trouve le tombeau décoré avec de sculptures de Riemenschneider, d’Henri II et de sa femme et celui du pape Clément II. Contre un pilier se cache l’énigmatique „Cavalier de Bamberg“.

3

Le cavalier de Bamberg

Les évêques de la famille Schönborn transforment la cité en une ville moderne de style baroque dotée de nombreux bâtiments.

A la suite d’une querelle entre l’évêché et la municipalité, l’hôtel de ville est construit sur une île.

Aux alentours de 1630, un millier de personnes, femmes, hommes ou enfants, furent accusées de sorcellerie, condamnées et exécutées.

Malgré de nombreuses victimes humaines, la vieille ville n’est pas détruite par les bombardements alliés.

Aujourd’hui, le centre-ville de Bamberg a su gardé son aspect tranquille de gros bourg médiéval.

Si la spécialité de la contrée est la „Rauchbier“ (bière fumée), le vin blanc de Franconie est très agréable à déguster.

4

Au bord de la Regnitz

BAYREUTH

Bayreuth est une ville tranquille de 70 000 habitants, rythmée chaque année par le célèbre festival consacrée à la musique de Richard Wagner. Située dans une région boisée au nord de la Bavière elle est la capitale de la Haute-Franconie, un des sept districts de la Bavière.

On y découvre le Neues Schloss (Château Neuf) de style baroque construit pour la sœur de Frédéric II de Prusse.

L’intérieur est de style rococo gai et brillant. Un vaste et beau jardin jouxte le château.

1

Le château

Le Festspielhaus est l’opéra construit par Wagner où se déroule depuis 1876 le festival de Bayreuth exclusivement dédié à ses œuvres.

2

Wagner

La villa Wahnfried est une belle et grande maison érigée par et pour Wagner grâce à la générosité de Louis II de Bavière. Elle est devenue un musée dédié au célèbre musicien. Wagner y est enterré dans le jardin ainsi que sa femme Cosima (la fille de Franz Liszt) qui l’a rejoint en 1930.

 3

Villa Wahnfried

NÜREMBERG
Vendredi 22 arrivée à Nüremberg , célèbre pour le fameux procès des 24 hauts responsables nazis, accusés de complot et de crimes contre l’humanité .

La ville, détruite à 90% par les bombardements en 1945, a été entièrement reconstruite. C’est aujourd’hui la deuxième ville de Bavière, après Munich, un grand centre industriel et culturel.

Samedi matin, visite du Reichsparteigelände ou  » terrain du congrès du parti du Reich « . Il s’étend sur 11 Km2, 4 fois la surface de la ville. Conçu pour recevoir un nombre très important de soldats et partisans du régime, il était destiné à montrer la puissance de la nation allemande.

La visite du musée, dans les anciens bâtiments nazis, se déroule dans la pénombre, dans une ambiance recueillie mais très oppressante . On y découvre l’atrocité des génocides, des camps d’extermination …

1

Après un tour à pied de la ville, très animée, à la fois médiévale , moderne et culturelle , nous visitons le  » Germanisches National Museum « , le plus vaste musée de l’histoire culturelle allemande . Le temps nous manque pour admirer tous ses trésors . Nous sélectionnons en particulier les oeuvres d’ Albrecht Dürer , qui a habité la ville, et de Rembrandt.
2

Le dimanche matin, nous quittons Nüremberg pour Grenoble, enchantés par cette semaine riche de découvertes et par la bonne humeur qui a régné dans ce groupe aimable et dynamique, faisant déjà des projets pour l’année prochaine.

3

 

 

 

 

Avril 2015

  Voyage à Salamanque du 19 au26 Avril

Concocté par Ligia Martins avec le support logistique de « 4 Coins du Monde »

 

Un petit témoignage vidéo pour un voyage très riche

 

Dans ce voyage qui a déjà été décrit en détail dans un précédent article de ce blog, Ligia nous a fait profiter de son dynamisme et de sa soif d’appréhender tous les aspects intéressants que l’on pouvait y trouver. Dans le domaine culturel, nous avons visité les plus grands musées de Madrid ainsi que deux universités parmi les plus anciennes d’Europe, celles d’Alcala de Hénarès et de Salamanque. Nous avons foulé des lieux où nous avons ressenti comme des vibrations étranges provenant du passé, de l’époque de Cervantès et de Lope de Véga. L’aspect séjour linguistique n’a pas été oublié et nous avons profité à Salamanque d’un véritable programme d’étudiants avec 9 heures de cours dans le cadre de l’université ainsi qu’un contact avec des familles d’accueil qui nous fournissaient gîte et couvert. A côté de ces activités traditionnelles, Ligia nous a entraîné dans les endroits typiques de Madrid et Salamanque riches en traditions populaires et historiques. Mais surtout elle a su établir un esprit vivifiant de bonne humeur et de convivialité entre les étudiants de ses différents cours que j’ai essayé de faire apparaître dans le petit montage vidéo que je joins à cet article et par lequel je voudrais la remercier de son investissement exceptionnel dans l’organisation de ce voyage.  José
Les esperamos con mucho gusto para compartir los buenos momentos que vivimos juntos… ¡Qué sean felices!
JJ Menthonnex y los mochileros en Salamanca

 

  Octobre 2015  

Jumelage UIAD , Essen

Dans le cadre de son jumelage avec la ville allemande d’ESSEN, vous trouverez le récit du voyage organisé cette année avec les élèves du cours d’allemand de l’UIAD.

Cliquez ici: Récit du voyage à Essen

Aleth Mignot, professeur d’allemand à l’UIAD

Avec l’aide de  Daniel Kilmétis pour la mise en page du récit de voyage

 

 

BAMBERG

Située au nord de Munich, sur les rives de la Regnitz, accrochée sur sept collines, Bamberg a su garder le charme d’une ville médiévale avec ses ruelles étroites et tortueuses, bordées de maisons à colombage.

En 1007, avec sa femme Cunégonde, Henri ll en fait sa capitale et fonde l’évêché de Bamberg. Une cathédrale de style roman est construite. Détruite par un incendie, elle est reconstruite en style gothique. Dans sa nef se trouve le tombeau décoré avec de sculptures de Riemenschneider, d’Henri II et de sa femme et celui du pape Clément II. Contre un pilier se cache l’énigmatique „Cavalier de Bamberg“.

 

Le cavalier de Bamberg

Les évêques de la famille Schönborn transforment la cité en une ville moderne de style baroque dotée de nombreux bâtiments.

A la suite d’une querelle entre l’évêché et la municipalité, l’hôtel de ville est construit sur une île.

Aux alentours de 1630, un millier de personnes, femmes, hommes ou enfants, furent accusées de sorcellerie, condamnées et exécutées.

Malgré de nombreuses victimes humaines, la vieille ville n’est pas détruite par les bombardements alliés.

Aujourd’hui, le centre-ville de Bamberg a su gardé son aspect tranquille de gros bourg médiéval.

Si la spécialité de la contrée est la „Rauchbier“ (bière fumée), le vin blanc de Franconie est très agréable à déguster.

 

Au bord de la Regnitz